Les trappistes

rance.jpg
Souhaitant revenir à la tradition monastique primitive, certains cisterciens fondent le mouvement dit "de la stricte observance". 

 

Au XVIème et XVIIème siècle, survint un certain relâchement et à l'abandon progressif du caractère contemplatif que l'Ordre Cistercien possédait à ses origines. Les bouleversements sociaux et sociétaux survenus au fil des siècles eurent pour effet d'affaiblir l'Ordre et la rigueur de ses observances. Un mouvement de réforme dans l'ordre cistercien naît à l'abbaye de la Charmoye. Son abbé, Octave Arnolfini, gagna à son projet d'autres abbayes de l'Ordre. C'était l'amorce de querelles internes d'observance qui aboutirent progressivement à la création de deux observances Cisterciennes, l'une mitigée, l'autre plus rigoureuse dite "stricte observance ".

Parmi les partisans d'un retour aux observances primitives, l'abbé Armand Jean Le Bouthillier de Rancé (1626-1700) est un farouche partisan d'un retour aux sources et de l'application d'une vie ascétique stricte. 

Rancé avait un idéal plus proche de celui des pères du Désert que de celui de Cîteaux. Abbé commendataire de l'abbaye de la Trappe, à Soligny dans l'Orne, depuis 1662, celui ci se heurta à de nombreuses résistances des autres abbayes cisterciennes dans son souhait de retour aux sources.

 

Il développa au sein de son monastère une règle de vie très austère, interprétant la règle de Saint Benoît à partir de la tradition monastique primitive. La communauté de La Trappe (les "trappistes") resta solidaire et fervente. 

Un peu plus tard, Dom Augustin de Lestrange intégra l'abbaye de La Trappe, son action permit de renforcer et sauvegarder la communauté lors de la Révolution Française. A nouveau, des querelles d'observance surgirent au sein du mouvement et il y eut, à partir de 1847, trois congrégations trappistes.

 

A la fin du XIXème siècle, les diverses congrégations finirent par s'unir. L'Ordre des Cisterciens de la Stricte Observance communément appelés "Trappistes" était alors canoniquement créé le 8 décembre 1892.