Les Augustins.

augustin1.jpg
Deux communautés portent le nom de Saint-Augustin : les chanoines réguliers de Saint-Augustin et les ermites de Saint-Augustin.

 

Seuls ces derniers se désignent par l'appellation Augustins et constituent l'ordre de Saint-Augustin.

 

Contrairement aux autres ordres mendiants, l'ordre des Ermites de Saint-Augustin n'a pas été fondé par une personnalité religieuse mais a été créé par la volonté de la papauté, qui souhaitait réunir en un seul ordre diverses congrégations érémitiques italiennes pratiquant la mendicité.

Ordre religieux catholique approuvé définitivement au concile de Lyon en 1274. Structuré selon le modèle dominicain, il fut de bonne heure considéré comme un ordre mendiant, mais ne fut confirmé comme tel qu'en 1567 par le pape Pie V.

Au XVIe siècle apparurent deux branches d'Augustins réformés : les Augustins récollets en 1588 (séparés de l'ordre en 1912) et les Augustins déchaussés en 1593 (séparés de l'ordre en 1931).

Parallèlement, les Augustins conventuels ou Grands-Augustins ne souhaitaient pas de retour à une plus stricte observance.

 

À la fin du Moyen Âge, il comptera environ 2 000 couvents et 30 000 membres. Aujourd'hui la stabilité locale (stabilitas loci), étrangère aux Ordres mendiants, reste une caractéristique des abbayes des frères augustins dont l'ordre est organisé en 26 provinces.